Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

stérilité - Page 4

  • Discours du Pape Benoît XVI aux couples qui désirent un enfant - fév. 2012

    benoit-xvi-00002_m.jpgACADÉMIE POUR LA VIE :

    DISCOURS DE BENOÎT XVI

     

    Les souffrances des couples stériles

     

     

    ROME, lundi 27 février 2012 (ZENIT.org) – « L’Eglise prête une grande attention aux souffrances des couples stériles, se préoccupe d’eux et, justement pour cela, encourage la recherche médicale », explique Benoît XVI.

    Benoît XVI a en effet reçu samedi matin, 25 février, en la salle Clémentine du Palais apostolique du Vatican, les participants de la XVIIIe Assemblée générale de l’Académie pontificale pour la vie, qui avait pour thème "Diagnostic et thérapie de la stérilité".

    Le pape fait en même temps observer les conditions éthiques de lutte contre la stérilité : « Ne cédez jamais à la tentation de traiter le bien des personnes en le réduisant à un simple problème technique ! L’indifférence de la conscience par rapport au vrai et au bien représente une menace dangereuse pour le progrès scientifique authentique ».

    Discours de Benoît XVI

    Messieurs les cardinaux,

    Vénérés frères dans l’épiscopat et le sacerdoce,

    Chers frères et sœurs,

    Je suis heureux de vous rencontrer à l’occasion des travaux de la XVIIIe Assemblée générale de l’Académie pontificale pour la vie. Je vous salue et je vous remercie de votre généreux service pour défendre et favoriser la vie. Je remercie en particulier votre président, Mgr Ignacio Carrasco de Paula, pour les paroles qu’il m’a adressées en votre nom. La mise en route de vos travaux manifeste la confiance que l’Eglise a toujours placée dans les possibilités de la raison humaine et dans un travail scientifique rigoureusement conduit, tenant toujours à l’esprit l’aspect moral. Le thème que vous avez choisi cette année, "Diagnostic et thérapie de la stérilité", en plus d’avoir une importance humaine et sociale, possède une valeur scientifique particulière et exprime la possibilité concrète d’un dialogue fécond entre dimension éthique et recherche biomédicale. Devant le problème de la stérilité du couple, en effet, vous avez choisi de rappeler et considérer soigneusement la dimension morale, recherchant des voies pour une évaluation diagnostique juste et une thérapie qui corrige les causes de la stérilité. Cette approche procède du désir non seulement de donner un enfant au couple, mais de rendre aux époux leur fertilité et toute la dignité d’être responsables de leurs propres choix procréatifs, pour être des collaborateurs de Dieu dans la génération d’un nouvel être humain. La recherche d’un diagnostic et d’une thérapie représente l’approche qui est scientifiquement la plus juste pour la question de la stérilité, mais aussi celle qui est la plus respectueuse de l’humanité intégrale des sujets impliqués. En effet, l’union de l’homme et de la femme dans cette communauté d’amour et de vie qu’est le mariage, constitue l’unique "lieu" digne pour l’appel à l’existence d’un nouvel être humain, qui est toujours un don.

    Par conséquent, je désire encourager l’honnêteté intellectuelle de votre travail, expression d’une science qui garde éveillé son esprit de recherche de la vérité, au service du bien authentique de l’homme, et qui évite le risque d’être une pratique purement fonctionnelle. La dignité humaine et chrétienne de la procréation, en effet, ne consiste pas à être un "produit", mais repose sur son lien avec l’acte conjugal, expression de l’amour des époux, de leur union non seulement biologique, mais également spirituelle. L’Instruction Donum vitae nous rappelle, à ce sujet, que "par son intime structure, l’acte conjugal, unissant les époux d’un lien très profond, les rend aptes à la génération de nouvelles vies, selon les lois inscrites dans l’être même de l’homme et de la femme" (n. 126). Les légitimes aspirations à enfanter, du couple qui se trouve en état de stérilité, doivent par conséquent trouver, avec l’aide de la science, une réponse qui respecte pleinement leur dignité de personnes et d’époux. L’humilité et la précision avec lesquelles vous approfondissez ces problématiques méritent encouragement et soutien, à la différence de certains de vos collègues, entrainés par la fascination de la technologie de la fécondation artificielle. A l’occasion du Xe anniversaire de l’encyclique Fides et ratio, j’ai rappelé comment "le profit facile ou, pire encore, l’arrogance de se substituer au Créateur, jouent, parfois, un rôle déterminant. C’est une forme d’hybris de la raison, qui peut endosser des caractéristiques dangereuses pour l’humanité" (Discours aux participants du Congrès international de l’Université pontificale du Latran, 18 octobre 2008). En vérité, le scientisme et la logique du profit semblent aujourd’hui dominer le domaine de la stérilité et de la procréation humaine, tendant à entraver également de nombreux autres terrains de recherche.

    L’Eglise prête une grande attention aux souffrances des couples stériles, se préoccupe d’eux et, justement pour cela, encourage la recherche médicale. La science, cependant, n’est pas toujours en mesure de répondre aux désirs de tant de couples. Je voudrais, en ce sens, rappeler aux époux qui vivent la condition de la stérilité, que leur vocation matrimoniale n’en est pas pour autant amoindrie. Les conjoints, par leur vocation baptismale et matrimoniale, sont toujours appelés à collaborer avec Dieu à la création d’une nouvelle humanité. En effet, la vocation à l’amour est vocation au don de soi et ceci est une possibilité qu’aucune condition organique ne peut empêcher. Par conséquent, où la science ne trouve pas de réponse, la réponse qui donne la lumière vient du Christ.

    Je désire vous encourager, vous tous qui avez afflué pour ces journées d’étude et qui parfois travaillez dans un contexte médico-scientifique où la dimension de la vérité s’avère brouillée: poursuivez le chemin entrepris, d’une science intellectuellement honnête et pénétrée par la recherche continuelle du bien de l’homme. Dans votre parcours intellectuel, ne dédaignez pas le dialogue avec la foi. Je vous adresse l’appel exprimé dans l’encyclique Deus caritas est: "Pour pouvoir agir de manière droite, la raison doit constamment être purifiée, car son aveuglement éthique, découlant de la tentation de l’intérêt et du pouvoir qui l’éblouissent, est un danger qu’on ne peut jamais totalement éliminer. […] La foi permet à la raison de mieux accomplir sa tâche et de mieux voir ce qui lui est propre." (n. 28). En outre, c’est justement la matrice culturelle instaurée par le christianisme  – enracinée dans l’affirmation de l’existence de la vérité et de l’intelligibilité du réel à la lumière de la Vérité suprême – qui a rendu possible, dans l’Europe du Moyen Age, le développement du savoir scientifique moderne, savoir qui, dans les cultures précédentes, était restée seulement en germe.

    Illustres scientifiques, et vous tous membres de l’Académie, engagés à promouvoir la vie et la dignité de la personne humaine, gardez toujours présent à l’esprit, également, le rôle culturel fondamental que vous jouez dans la société et l’influence que vous avez pour former l’opinion publique. Mon prédécesseur, le bienheureux Jean-Paul II rappelait que les savants, "justement parce qu’ils savent davantage, sont appelés à servir davantage" (Discours à l’Académie pontificale des sciences, 11 novembre 2002). Les personnes ont confiance en vous qui servez la vie, ont confiance dans votre engagement à soutenir ceux qui ont besoin de réconfort et d’espérance. Ne cédez jamais à la tentation de traiter le bien des personnes en le réduisant à un simple problème technique ! L’indifférence de la conscience par rapport au vrai et au bien représente une menace dangereuse pour le progrès scientifique authentique.

    Je voudrais conclure en renouvelant le souhait que le Concile Vatican II adresse aux hommes de pensée et de science: "Bienheureux ceux qui, possédant la vérité, continuent à la chercher, pour la renouveler, l’approfondir, la donner aux autres" (Message aux hommes de pensée et de science, 8 décembre 1965). C’est avec ces augures que je vous donne, à vous tous ici et à ceux qui vous sont chers, ma bénédiction apostolique.

    © Libreria Editrice Vaticana - 2012

    Traduction de ZENIT, par Anne Kurian

  • PRIERE et REFLEXION 2012 - rendez-vous à noter, à consulter

    désir d'enfant,espérance d'enfant,infertilité,stérilité,retraite,pélerinage,médecin,napro technology,fertilitycare,agenda

    Prière, échange et réflexion 2012

    prochains rendez-vous

    pour les couples en espérance d'enfants


    AVRIL

    1er avril 2012 : 

    Messe pour les couples en espérance d'enfant

    Tous les 1er dimanches de chaque mois, une messe se déroule à 11 h à Ste Colette des Buttes Chaumont (Paris), pour TOUS les couples en espérance d'enfant.

    Extraits du site : http://www.paris.catholique.fr/Celebration-pour-les-couples-en,16108.html

    La paroisse Sainte-Colette des Buttes Chaumont est un « foyer de prière », 
    pour « demander la fertilité » au Seigneur, par l’intercession de Sainte Colette. 
    Ce sanctuaire est un lieu de prière voulu par le cardinal Vingt-Trois, 
    et consacré par lui même, dans le but de créer autour de la Sainte, 
    un lieu diocésain de prière pour les couples en espérance d’enfant.

    14bis allée Darius-Milhaud, 75019 Paris

    Autre possibilité  :

    Téléphoner ou envoyer un mail pour que les paroissiens prient à l'intention des couples en espérance d'enfant.

     

    AVRIL MAI JUIN

    Jeudi 12 avril, 20h : rencontre mensuelle, salle paroissiale du haut (suivre la rampe)

    Vendredi 11 mai, 20h30 : soirée de présentation par deux formatrices de FertilityCare et Naprotechnologie.

    Jeudi 24 mai, 20h : rencontre mensuelle

    Jeudi 14 juin,  20h30 : soirée témoignage sur le thème de l'adoption par Guillaume et Marie D.

    Jeudi 21 juin 2012, 20h : rencontre mensuelle


    Rencontres mensuelles ou soirées thématiques

    Paroisse Sainte Colette des Buttes Chaumont - Paris 19


    Programme rencontres mensuelles

    • 20h Dîner partagé.
    • 20h45 Échange à partir d’un thème et d’un texte biblique.
    • Temps de prière dans la chapelle Sainte Colette.

    Un groupe ouvert à tous les couples intéressés pour échanger sur leurs situations se réunit une fois par mois au Centre Paroissial qui est situé au 1er étage de notre petite Paroisse. 

    Accompagnement : 

    Père Xavier Ley, Curé de la paroisse

    Soeur Marie-Jérémie, Petite Soeur des Maternités Catholiques

    Contact : esperance.enfant@gmail.com 

    JUIN JUILLET

    Vendredi 22, Samedi 23 et Dimanche 24 Juin 2012

    Pèlerinage des foyers en désir d'enfant à Cotignac (Var)

    Contacts :

    Caroline & Antoine PICARD, 01 49 73 02 06 - 06 23 15 14 93 - caro.antoine.picard@gmail.com

    Lien

    http://www.nd-de-graces.com/index.php?view=details&id=169%3Apelerinage-des-foyers-en-desir-denfant&option=com_eventlist&Itemid=622&lang=fr

    et

    http://www.nd-de-graces.com/index.php?view=venueevents&id=1%3ASanctuaire+Notre-Dame+de+Gr%C3%A2ces&option=com_eventlist&Itemid=622&lang=fr

      

    Du 28 juillet au 2 août 2012

    Bioéthique et Vie humaine à Paray-le-Monial (Bourgogne),

    Communauté de l'Emmanuel

    Retraite

    Réfléchir aux questions bioéthique, mieux comprendre le message de 

    l’Eglise, échanger avec d’autres personnes concernées par ces sujets…

    Tract : "Parcours spécifique"

    http://www.sessions-paray.com/IMG/pdf/tract-sessions-paray-2012.pdf

     

    Du vendredi 29 juin (14h) au 1er juillet 2012

    Pélerinage à Poligny

    Monastère où repose Sainte Colette - organisé par la paroisse Sainte Colette des Buttes Chaumont Contact : esperance.enfant@gmail.com

    Témoignage

    http://www.chretiensinfertiles.fr/?p=217

    (site : Chrétiens Infertiles)


    AOÛT

    FrontHeaderImage.jpg

     

     


    Un groupe de prière se réunit pour prier pour la vie à l'église Saint Laurent (Paris 10), autour de Sainte Philomène, appelée pour aider les couples en espérance d'enfant.

    Prochaines dates 2012

    -          4 août : « Action de grâce à Sainte Philomène » :

    12h15 messe d'action de grâce suivie d'un pique-nique et groupe de prière à 15h

    Contact : 

    Bernadette Heyd  bernadette.heyd@free.fr

    Nathalie Julien et Arlette Rivière contact@asaintlaurent.com

    Tél : 01 46 07 21 42

    http://www.asaintlaurent.com/Groupe-de-Priere-Ste-Philomene.html

     

    désir d'enfant,espérance d'enfant,infertilité,stérilité,retraite,pélerinage,médecin,napro technology,fertilitycare,agendaSPECIAL MEDECINS

    16 - 19 mars 2012

    Week-end des médecins

    Paray-Le-Monial (communauté de l'Emmanuel)

    Lien

    http://www.sanctuaires-paray.com/IMG/pdf/Agenda_2011_5302.pdf

     

    11- 14 juillet 2012

    Rencontre annuelle 2012 des professionnels FertilityCare

    (NaPro Technology, procréation naturellement assistée)


    31e rencontre annuelle

    Salt lake City, Utah - USA

    Site

    http://test.napro.naoned-systemes.fr/?id=rencontre

    Lien tract

    http://www.aafcp.org/meeting_am.htm

     

    Toute l'année

    Formations médicales NaPro Technology

    Devenir instructeur

    Devenir médecin

    Lien

    http://www.fertilitycare.fr/?id=formations

     

    Archives et témoignages à l'issue des rencontres 2012 

    MARS

     

    9-11 mars 2012 : 


    "Lorsque l’enfant ne paraît pas"


    Centre Manrèse, Jésuite  - Clamart (région parisienne)


    Tract

    http://www.manrese.com/sites/manrese.com/IMG/pdf/lorsque_l_enfant_ne_parait_pas_-_internet.pdf


    Site

    http://www.manrese.com/Lorsque-l-enfant-ne-parait-pas.html


    Le Centre spirituel jésuite en Ile-de-France, 5, rue Fauveau, 92140 Clamart 

    01 45 29 98 60 - accueil@manrese.com  - www.manr ese.com

     

    10-11 mars 2012


    Pélerinage à l'Ile Bouchard

    Organisation : Amour et Vérité (Communauté de l'Emmanuel)


    Lien dates retraites 2012 et programmes

    http://www.amouretverite.org/798-2/


    Lien

    http://www.amouretverite.org/2012/03/13/temoignages-lile-bouchard-10-11-mars-2012/


    Témoignage

    http://www.amouretverite.org/2012/03/13/temoignages-lile-bouchard-10-11-mars-2012/

    11 mars 2012

    Pélerinage à Sainte Colette (des Buttes Chaumont - Paris 19)

    Tous les ans, un dimanche de mars proche du 6 mars fête de Sainte Colette, a lieu le Pèlerinage Diocésain à Sainte Colette.


    A la Messe de 11 heures sont invités tous les couples de Paris et d’Ile de France. Puis nous partageons les victuailles d’un repas partagé.

    Pèlerinage à la paroisse Sainte Colette des Buttes Chaumont 

    Dimanche 11 mars 2012

    • Marche depuis Notre-Dame de Paris,
    • messe,
    • repas,
    • conférence,
    • vêpres.

    Contact : esperance.enfant@gmail.com


    10-11 décembre 2011

    "Quand l'enfant se fait attendre"

    Week-end à la Sainte-Baume (Var)


    Organisation : Amour et Vérité (Communauté de l'Emmanuel)


    Lien

    http://www.amouretverite.org/798-2/


    Témoignages

    http://www.amouretverite.org/2012/03/13/temoignages-lile-bouchard-10-11-mars-2012/


    Lieu 

    Roc-Estello – Allée de Béthanie – 83640 Le Plan d’Aups-La Sainte-Baume

  • Documentaire : reportage et débat - un bébé nommé désir

    mère porteuse,fiv,stérilité,infertilité,pma,amp,don de sperme,don d'ovocyte,adoption homosexuelle,procréation médicalement assistée,désir d'enfant,bébé nommé désir,gestation pour autrui,désir de grossesse,espérance d'enfantDOCUMENTAIRE A TELECHARGER

    http://www.vodgratuite.com/21-02-2012/france2/un-bebe-nomme-desir-1329852900#emission

    http://www.vodgratuite.com/21-02-2012/france2/un-bebe-nomme-desir-1329852900#emission

    Diffusé sur France 2 le 21 février 2012 à 20h35.

    Durée : 2 heures. Suivi d'un débat d'1/2 h heure sur les questions médicales et éthiques.

    INTRODUCTION

    Les toutes premières minutes du documentaire : 

    Un point très actuel sur les méthodes de procréation assitées.

    De très belles images et témoignages, un abord facile, mais des points de vue à la fois caricaturaux, simplistes et dénués de réflexion morale.

    CRITIQUE DETAILLEE

    Ce documentaire encourage en effet très ouvertement les méthodes de procréations naturellement assistées : d'une part, le parti pris journalistique y est ouvertement favorable, la discrétion sur les difficultés éprouvées des couples face à l'échec et sur la douleur de leur parcours avant un éventuel succès, concourent à laisser croire que tout est facile et ne relève que de la volonté. Ainsi les histoires racontées ici ne sont-elles presque que des "success stories"...

    D'autre part, tous les professeurs militants pro-PMA y sont interrogés : le professeur Israël Nisand, le professeur Frydman (à l'origine de la naissance d'Amandine, premier bébé éprouvette).  S'il est légitime que ces médecins soient interviewés, puisqu'ils sont experts, il est regretable qu'ils soient trop souvent questionnés sur leur opinion personnelle, légitimement très progressiste, puisque favorable au développement de la science.

    Cette enquête occulte donc par son simplisme presque toutes les questions éthiques naturellement liées aux questions de procréation médicalement assistée, c'est à dire le bien fondé ou non fondé pour le couple de faire appel à la médecine, ou le caractère fondamentalement bon ou mauvais pour eux d'accepter l'immiscion de la médecine dans leur vie privée, la congélation d'embryons à l'issue d'une FIV, les dons d'ovocytes et dons de sperme, les dons d'embryons, l'adoption par des couples homosexuels, la gestation pour autrui (mères porteuses). Toutes questions auxquelles les couples font irrémédiablement face et auxquelles ils sont amenés à résoudre seuls, dans l'intimité, avec leur conscience.

    Pour les aspects moraux, ce documentaire n'insiste que sur les soins tarifés (aux Etats-Unis) et hautement réprouvés par la rédaction. Seules les questions les plus évidentes et troublantes font l'objet d'une enquête ((ex. avoir un enfant après 55 ans, mères porteuses...?). Le point de vue moral se résume donc à cela : tous sont choqués par les questions d'argent, mais les questions de fond sont laissées de côté. Les Etats-Unis sont ainsi diabolisés alors que la curiosité se tourne vers des méthodes très progressistes en vogue en Europe.

    Sans doute aurait-il été plus juste s'il avait été à la fois plus mesuré et plus largement documenté, même si tout cela ne remet pas en question la naïveté et la bonne fois des animateurs.

    Ce document a cependant le mérite d'expliquer très simplement (bien que trop édulcoré, souvent), les méthodes de procréation médicalement assistées actuelles. Les témoignages des couples sont également instructifs.

  • Hygiène de vie - se donner le maximum de chances

    une-sante-de-fer_thematicbanner.jpg

    Quelques conseils de base, utiles même si on connaît ça par coeur depuis 10 ans !

    http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/sterilite/03_se-donner-un-maximum-de-chances-pour-avoir-un-enfant.php3#un-kit-d-ovulation-peut-aider-a-determiner-la-periode-propice

  • Expressions entendues...

    juge-1fc52.gif"Un enfant à tout prix". Voilà sans doute une des expressions les plus souvent utilisées quand on parle de couples confrontés à l'infertilité. Et voilà aussi une des formules que je déteste le plus.

    Pourquoi ? Parce cette expression comporte à elle seule tout le mépris et toute la condescendance que l'on veut bien adresser à ces couples. "Sont-il ridicules de s'acharner", pense t-on dans le fond. "Comme ils ont tort de lutter contre la nature".

    Cette expression montre bien à quel point on ignore l'état de souffrance profond qu'ils disent ressentir.

    S'ils sont contraints de passer par des examens médicaux en rafale, comment leur en vouloir ! S'ils sont décidés à tenter tout ce qu'humainement il est possible de faire pour vivre plus normalement, cela semble bien respectable. S'ils ont, comme tout être humain, ce désir ancré au plus intime d'eux-même, comment oser le leur reprocher ?

    Pourquoi ne tenteraient-ils pas de rencontrer psychologues et médecins ? Pourquoi ne se mettraient-ils pas en quête d'informations de toutes sortes. Pourquoi eux, n'auraient-ils pas le droit d'appeler à l'aide, de se battre et de se débattre ?

    De quel droit juge t-on pour eux ? Comment se permet-on d'arbitrer sur ces questions hautement intimes, qui ne concernent que le couple lui-même ?

    Ces personnes sont déjà suffisamment fragilisées, abîmées dans leur relation de couple elle-même, dans leur sexualité, dans leur psychologie, dans leur corps (traitements). Elles sont souvent également isolées (la douleur, la pudeur), ou écartées socialement (ni "famille", ni "célibataires").

    Elles sont meurtries de toutes parts. Les affliger, encore, d'un "vous voulez un enfant à tout prix", c'est leur vouloir du mal. Ils le perçoivent comme une attaque supplémentaire "vous êtes coupable de tout vouloir tout de suite, comme un produit de cette société de consommation". "Vous êtes coupables de nier l'évidence. Vous êtes coupables de défier la médecine et l'éthique".

    Leur dire ça à eux ?! Eux qui ont patienté des années, lutté contre la désespérance, tenté de résister malgré l'épreuve, se sont ruinés en médicaments, eux qui ont survécu aux déceptions familiales, aux crises conjugales et aux révélations médicales, eux qui ont tout enduré ?

    S'ils s'acharnent, c'est parce qu'ils espèrent, eux, contre toute attente. Ils espèrent quand d'autres ont renoncé pour eux. Ils gardent en eux, profondément, un élan de vie qui ne demande qu'à se propager. Ils tentent de cultiver cette qualité rare, la joie. Afin d'en vivre et de la partager. Ils espèrent juste modestement et contre toute attente. Et surtout, contre toute tentative de les désespérer.

    Qui leur jettera la première pierre ?

    Re-naissance et espérance